3rdweb.net Index du Forum
L'Histoire : mal nécessaire ou futilité pour intellectuels ?
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    3rdweb.net Index du Forum » Viens te culturer !
  

L'Histoire
est inutile et aux antipodes de mes préoccupations !
4%
 4%  [ 1 ]
j'en connais une de Toto, mais en général je les oublies dès qu'on me les a racontées...
14%
 14%  [ 3 ]
est une matière importante à l'école et ça peut servir dans les dîners mondain pour ne pas trop passer pour une buse.
9%
 9%  [ 2 ]
est une science fondamentale, mais dont il faut se méfier.
23%
 23%  [ 5 ]
on ne peut pas se passer d'en connaitre un minimum sur notre passé !
47%
 47%  [ 10 ]
on se doit de connaitre impérativement, l'histoire de notre pays très précisément (tous les rois et leur lignée) et l'histoire des autres pays presque aussi bien.
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 21

Auteur Message
Zoltan-3RD Assyrian



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 46
Inscrit le: 01 Jan 2004
Messages: 5901

Posté: 30 Mar 2007, 14:43 
MessageSujet du message: Question L'Histoire : mal nécessaire ou futilité pour intellectuels ?
Répondre en citant

J'ouvre une conversation sur une question qui me semble intéressante : est-ce que l'histoire est utile, à qui et à quoi ?

Mon avis, pour le résumer en une phrase : "pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient".

L'Histoire a une utilité à la fois pour l'individu et pour la société ; mais là où le bas blesse, c'est qu'elle est truffée de fausses interprétations de nombreux évènements, d'erreurs volontairement introduites par les tenants du pouvoir des différentes époques, et d'informations perdues que l'on ne pourra jamais retrouver.

D'un outil éducatif, on en a fait un instrument de contrôle de la pensée.

Mais dans les grandes lignes de l'histoire, on peut déceler les grands "progrès" de l'humanité et ne pas commettre à nouveau certaines erreurs du passé nate_02
_________________
Il y a 10 sortes de personnes : celles qui savent compter en binaire et les autres.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
Arsinoé





Inscrit le: 30 Déc 2003
Messages: 2887
Localisation: Bordeaux

Posté: 30 Mar 2007, 15:04 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Ex étudiante en Histoire (jusqu'au DEA), j'ai été amenée, pendant tout mon cursus, à m'intéresser (de gré ou de force, mais peu importe, c'est toujours bon pour la culture G !) aux domaines suivants (en vrac) :

Archéologie
Architecture
Droit
Histoire des religions
Histoire de l'art
Littérature
Philosophie
Sociologie
Epigraphie
Numismatique
Paléographie
Philologie
Géomorphologie...


Et j'en oublie !

Mais tout cela m'aura servi, me sert encore (à comprendre le monde qui m'entoure), au quotidien*.

Alors oui, bien sûr, l'Histoire est utile (en terme d'apprentissage) car l'Histoire c'est l'Homme nate_09

Après, concernant la pertinence des faits historiques (tels que relatés dans les manuels) et les leçons retenues (ou pas) par l'homme, vaste débat...


*un très bon vin rouge ou une bière bien fraîche aussi nate_01
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
El Gran



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 39
Inscrit le: 30 Déc 2003
Messages: 4008
Localisation: Nice

Posté: 30 Mar 2007, 16:25 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

J'ai opté pour la méfiance.
Autant je suis passionné d'histoire (mais hélas sur le tard car aucun prof n'a su réussir à me transmettre leur passion), autant je sais qu'il faut se méfier des interprétations.
Perso, je ne sais pas pourquoi j'adore l'histoire, sans doute parce que j'adore les histoires et que plus elles sont vraies plus elles me plaisent.
Autant je n'aimais pas l'histoire à l'école qui nous obligeait à apprendre les dates plus que se mettre dans le contexte.
A ce propos, j'ai appris énormément en lisant un livre semi historique, les Piliers de la Terre, que je conseille fortement, sur l'époque monastique.
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin tu m'les brises !

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
Auteur Message
Ge



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 45
Inscrit le: 06 Jan 2004
Messages: 1150
Localisation: au pied du mur

Posté: 30 Mar 2007, 16:29 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

C'est mon plus grand regret d'être nul en histoire. Je m'interesse pas mal à la politique et à la géopolitique, à ce qui se passe au moyen orient entre autres et mes faiblesses historiques me bloquent parfois. Bon, je lis des bouquins sur le sujet pour compenser. Heureusement les apports culturels ne se terminent pas avec la fin des études ! nate_04
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
   
Auteur Message
War Azrael JAD



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 38
Inscrit le: 01 Mar 2006
Messages: 1032
Localisation: Amiens

Posté: 30 Mar 2007, 16:31 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Je pense que l'histoire doit etre mis à la disposition de tous, par le biais de bibliotheques (media, video); internet, etc.
Les parties qui concernent plus la vie de la terre et de l'homme sont importantes (bien que non enseigné dans la matiere histoire au lycée mais plutot en bio ou svt), maintenant pour le reste, les dynasties, les dates, etc je suis moins pour, ca n'a vraiment aucune utilité dans la vie quotidienne, sauf pour celui qui souhaite en faire son métier.

Je ne suis pas persuader de l'importance de connaitre le contenu, cependant l'histoire garde une importance, comme la poésie ou la musique, car ca permet de faire travailler ses meninges et notamment d'apprendre à apprendre, c'est dailleurs le seul coté positif que je lui accorderais; héhé.
(En contrepartie, je serai pour davantage de geographie, notamment de la geographie de proximité france/europe, echange, etc )


j'ajouterai en conclusion personnel: je pense que ceux qui aiment l'histoire on eut un enseignant interessant, et inversement nate_10 ; le systeme educatif francais ne vaut pas un clou sur pas mal de domaine (critique a prendre pour ce qu'elle est puisque je n'ai pas de proposition de remplacement, c'est facil de critiquer.
(quand je parle histoire en negatif, je ne parle pas de geographie, ni svt, ni sciences eco etc mais bien plus souvent de la matiere du lycee qui se resume en partie à du par coeur sans reflexion poussée.)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
El Gran



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 39
Inscrit le: 30 Déc 2003
Messages: 4008
Localisation: Nice

Posté: 30 Mar 2007, 17:07 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

« War Azrael JAD » a écrit:
je pense que ceux qui aiment l'histoire on eut un enseignant interessant, et inversement nate_10


Pas sûr que tu m'aies lu nate_07
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin tu m'les brises !

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
Auteur Message
War Azrael JAD



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 38
Inscrit le: 01 Mar 2006
Messages: 1032
Localisation: Amiens

Posté: 30 Mar 2007, 18:26 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

En fait, tu as posté pendant que je tapais mon message (etant occupé j'ai mis une plombe à l'envoyer )

C'est l'exception qui confirme la regle... nate_01
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
Jogrey Skaya



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 45
Inscrit le: 09 Jan 2004
Messages: 3194
Localisation: De Montpellier fins Barcelona

Posté: 30 Mar 2007, 19:41 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Citation:
Ex étudiante en Histoire (jusqu'au DEA), j'ai été amenée, pendant tout mon cursus, à m'intéresser (de gré ou de force, mais peu importe, c'est toujours bon pour la culture G !) aux domaines suivants (en vrac) :

Archéologie
Architecture
Droit
Histoire des religions
Histoire de l'art
Littérature
Philosophie
Sociologie
Epigraphie
Numismatique
Paléographie
Philologie
Géomorphologie...


Arsi tu as oublié Sodomie nate_02


J'aime, l'histoire, surtout par le biais de cartes, je lis actuellement l'histoire de france par les cartes, j'adore. L'émission le dessous des acrtes sur arte me fais tripper.

L'histoire, la géo, les langues sont intiment liés et c'est un régal d'en apprendre plus nate_02
_________________
Visca Catalunya !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
   
Auteur Message
Khyok



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 33
Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 425

Posté: 30 Mar 2007, 19:42 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Des enseignants intéressants et d'autres moins : dans l'ensemble et pour autant que je m'en souvienne, j'ai toujours eu une facilité et un grand intérêt pour l'histoire, au point que j'hésite aujourd'hui à demander mon équivalence de licence en histoire plutôt qu'en philosophie.

Toutefois - il faut bien pondérer, quel intérêt aurait la vie si l'on ne pouvait pas la critiquer -, il me semble très critiquable d'aujourd'hui ramener l'histoire, notamment dans les petites classes, à un simple apprentissage des dates, des faits. Je sais bien que l'Ange de l'Histoire ne porte son regard qu'en contre-bas sur un champ de ruines, que ce qui fait l'histoire, ce n'est pas le progrès, de la paix et de la prospérité, il y a finalement peu à dire, mais bien plutôt les antagonismes, les luttes, des vainqueurs et des vaincus, mais il manque souvent une intelligibilité à des faits et à des périodes dont l'intérêt est bien supérieur aux dates de bataille.

Je ne parle de dates lointaines, qui plus est.
Soit 1453 : chute de l'empire romain d'Orient, prise de Constantinople par les Turcs. Et après ? Avant tout, pour nous, il s'agit du transport de la culture hellénique et latine en Italie et du début de la Renaissance italienne, vivifiée par cette culture antique, unifiée, militarisée par la menace ottomane.
Mais ça c'est loin. Mais combien d'élèves ou d'adultes sont capables d'apporter plus de précision et d'intérêt à 1945 que "fin de la Seconde guerre moindiale" ? Je connais jusqu'à des maîtres de conf' incapable de le faire réellement.

Problème aussi d'une histoire trop eurocentrée. Qui sait qu'au XVIIIè, la Chine et l'Inde produisent la moitié des richesses du globe, que les "bienfaits" de la colonisation furent de faire de pays prospères, en voie d'industrialisation, les futurs géants du Tiers-Monde.

La nécessité d'interpréter, de ressacer les événements historiques aboutit nécessairement à une forme d'hermétisme difficile, mais nécessaire. Mais cette interprétation est par là même difficile ; elle ne peut accéder à des certitudes de nature mathématique, c'est évident, trop pétrie d'empirie pour cela, sorte de région intermédiaire où la tentative de mettre en lumière des processus aboutit nécessairement à en montrer les lacunes, au mieux les limites.

En même temps que d'embrasser une grande partie de l'histoire humaine, saisie, éclairée par la raison humaine (éclairage sur un champ de ruines, je vois mal comment l'histoire peut brosser un tableau des progrès de l'humanité), est une chimère.
Chimère salvatrice de la raison humaine que l'Esprit absolu se saisissant lui-même dans sa plénitude. (Pardon pour le délire hégélien.)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
Babe



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 46
Inscrit le: 30 Déc 2003
Messages: 3164
Localisation: Bordeaux

Posté: 31 Mar 2007, 06:39 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Il est de quelle couleur le camembert jaune au trivial ?
_________________
COURTS-METRAGES
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
   
Auteur Message
Dilandu



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 36
Inscrit le: 28 Mai 2005
Messages: 433
Localisation: Bordeaux

Posté: 31 Mar 2007, 08:24 
MessageSujet du message:  Camembert
Répondre en citant

J'en sais rien, je l'ai pas mangé.
_________________
Dilandu, Maîtresse Sanglante au chômage technique. Légende urbaine et rurale.
Piou piou élevée au grain.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger Numéro ICQ
   
Auteur Message
Rahel le Géant



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 46
Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 1910
Localisation: Orléans

Posté: 31 Mar 2007, 10:17 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

« El Gran » a écrit:
J'ai opté pour la méfiance.
Autant je suis passionné d'histoire (mais hélas sur le tard car aucun prof n'a su réussir à me transmettre leur passion), autant je sais qu'il faut se méfier des interprétations.
Perso, je ne sais pas pourquoi j'adore l'histoire, sans doute parce que j'adore les histoires et que plus elles sont vraies plus elles me plaisent.
Autant je n'aimais pas l'histoire à l'école qui nous obligeait à apprendre les dates plus que se mettre dans le contexte.
A ce propos, j'ai appris énormément en lisant un livre semi historique, les Piliers de la Terre, que je conseille fortement, sur l'époque monastique.


tout pareil, sauf le livre monastique.
_________________
Rahelou
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
Jesuisunpoison



Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Inscrit le: 08 Nov 2006
Messages: 1193

Posté: 31 Mar 2007, 13:04 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Le véritable problème de l'Histoire enseignée est qu'elle n'est en réalité que l'histoire des vainqueurs. Et malheureusement les vainqueurs ne sont pas toujours les meilleurs. L'esprit critique est donc la seule capacité véritablement nécessaire à une bonne appréhension de l'Histoire.
_________________
Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
Auteur Message
Khyok



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 33
Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 425

Posté: 31 Mar 2007, 13:18 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Navré Jesuisunpoison, mais cette "histoire des vainqueurs" ne me semble vraie que dans une partielle mesure.

Et elle est même fausse en ce qui consiste le XXè siècle.
La Première guerre mondiale ? Une guerre des tranchées horrible pour les poilus.
La Seconde ? Dresde, Hiroshima, autant de civils écrasés par la guerre.
La Shoah ? Narrée de bout en bout par les victimes.

L'histoire depuis un siècle et demi est une histoire des victimes, de ceux qui n'avaient rien demandé et sur qui sont tombés les horreurs du siècle.
Histoire des victimes et non pas des vaincus. Encore moins des vainqueurs.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
Auteur Message
Zoltan-3RD Assyrian



Sexe: Sexe:Masculin
Age: 46
Inscrit le: 01 Jan 2004
Messages: 5901

Posté: 01 Avr 2007, 13:57 
MessageSujet du message:  
Répondre en citant

Dans une certaine mesure, vous avez tous les deux raison : l'histoire est écrite par les vainqueurs (et l'alternance du pouvoir n'a fait que brouiller les récits), mais depuis une époque récente, elle affiche ses "erreurs", érige en martyres ceux qui en ont souffert et pousse au communautarisme... nate_13

Je me trompe peut-être, mais le simple fait de se poser la question invite à réagir, et alors qu'à certaines epoques, il a été tantot esclave d'un pouvoir religieux, tantot d'un pouvoir économique, voire les deux en même temps, aujourdhui on peut rêver que l'homme ne soit plus dupe de cette histoire et de la situation historique où elle l'a mené et dans laquelle il se trouve, et donc, de laquelle il a à sortir... nate_16

*...c'est dimanche...hips* nate_08

_________________
Il y a 10 sortes de personnes : celles qui savent compter en binaire et les autres.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       3rdweb.net Index du Forum » Viens te culturer !

Informations
Page 1 sur 4 Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Sauter vers:   +


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : phpBBeOS ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Premod SubDog 2.2.0